Accès direct au contenu

Dans :

Laboratoire d'Ingénierie des Systèmes de Versailles - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Imprimer la page
impression pdf

LISV- Laboratoire d' Ingénierie des Systèmes de Versailles > Actualités > Soutenances de thèses

«Construction de cartes étendues des difficultés de la route fondée sur la fusion de cartes locales» par Sébastien Demmel

soutenance THESE
Présentée par : Sébastien Demmel Discipline : Génie Informatique, Automatique et Traitement du signal Laboratoire : LISV

Informations pratiques :

Date
vendredi 14 décembre 2012 à 14h
Lieu
L’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Centre Technologique - IUT de Velizy
10-12, avenue de l'Europe
Bâtiment Garros - Salle 103-104
78140 Velizy



Contact
dredval service FED
Résumé :
Cette thèse investigue l’utilisation et les performances des systèmes coopératifs pour l’estimation en temps réel du risque routier. Nous offrons en premier lieu une discussion sur les limitations et performances des communications inter-véhiculaire (CIV) et construisons ensuite un modèle à partir de données empiriques collectées sur les pistes d’essais de Versailles-Satory. Nos résultats sont plus pessimistes que la littérature existante, suggérant que les limitations des CIV ont été sous-estimées. En second lieu, nous développons une architecture de simulation pour les systèmes coopératifs et la perception augmentée. Cette architecture est mise en œuvre pour obtenir de nouveaux résultats quant aux bénéfices de sécurité des systèmes coopératifs, particulièrement une application de freinage d’urgence dans une file de véhicules. D’abord, nous confirmons de précédents résultats sur la réduction du nombre de collisions mais soulevons des doutes quant à la réduction de la gravité de ces collisions. Ensuite, nous comparons l’estimation du risque basée sur des approches coopérative (avec une carte augmentée) et non-coopérative (avec des capteurs exclusivement locaux) dans ce même scénario. Nos résultats montrent que l’utilisation de l’approche coopérative est systématiquement meilleur que la non-coopérative, allant jusqu’à tripler le délai d’avertissement fourni aux conducteurs avant l’accident. Les limitations des CIV n’ont pas eu d’impact sur ce résultat, mais cette conclusion pourrait n’être valide que pour le scénario considérer. Enfin, en dernier lieu, nous proposons une nouvelle approche utilisant la perception augmentée pour la détection des presque-accidents.

Abstract :
This thesis investigates the use and performance of augmented perception (Cooperative Systems) for the assessment of road risk. We provide a discussion on intervehicular communications (IVC) limitations and a performance model built to incorporate them, created from empirical data collected on test tracks. Our results are more pessimistic than existing literature, suggesting IVC limitations have been underestimated. Then, we develop a CS/Augmented perception simulation architecture. This architecture is used to obtain new results on the safety benefits of a cooperative safety application. At first, we confirm earlier results in terms of crashes numbers decrease, but raise doubts on benefits in terms of crashes' severity. Then, augmented and single-vehicle perceptions are compared in a reference driving scenario for risk assessment. Our results show that augmented perception performs better than non-cooperative approaches, allowing to almost tripling the advance warning time before a crash. IVC limitations appear to have no significant effect on the previous performance, although this might be valid only for our specific scenario. Eventually, we propose a new approach using augmented perception to identify road risk through a surrogate: near-miss events.

Membres du jury :

Vincent VIGNERON, Maître de Conférences, Habilité à Diriger des Recherches, à l’Université d’Evry/Laboratoire Informatique, Biologie Intégrative et Systèmes Complexes (IBISC) - CNRS FRE3190 - Evry - Rapporteur
Fawzi NASHASHIBI, Directeur de Recherche, à l’INRIA - Le Chesnay - Rapporteur
Eric MONACELLI, Maître de Conférences, Habilité à Diriger des Recherches, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines /Laboratoire d’Ingénierie et des Systèmes de Versailles (LISV) - Velizy - Directeur de thèse
Andry RAKOTONIRAINY, Professeur des Universités, à l’Université de Technologie de Queensland - Brisbane (Australie) - Co-directeur de thèse
Dominique GRUYER, Chargé de Recherche, à l’IFFSTAR - Versailles - Co-encadrant de thèse
Alain LAMBERT, Chargé de Recherche, à l’IFFSTAR - Versailles - Examinateur
Frédéric MAGOULES, Professeur à l’Ecole Centrale de Paris/Laboratoire d’Informatique et des Systèmes Avancés (LISA) - Châtenay-Malabry - Examinateur
Suat TOPCU, Professeur des Universités, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines /Laboratoire d’Ingénierie et des Systèmes de Versailles (LISV) - Velizy - Examinateur

Dernière mise à jour de cette page : 4 février 2013


Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

http://www.uvsq.fr